Pierre Henri Bernard

Pierre Henri Bernard

professeur de yoga tantrique du Cashemire

Cours et stages de yoga tantrique en Ariège

yoganarananda@gmail.com
Vous pouvez joindre Pierre Henri au 06-70-27-32-04
ico-duo-pole-fish

En savoir plus sur Pierre Henri

Découvrir les stages de yoga en en Ariège, dans l'Aude, parfois les Cévennes et les Pyrénées Orientales

Pierre Henri BERNARD, né en 1957, 60 ans, pratique le Yoga et la Méditation depuis 1982. Rattaché au départ, en 1991 et pendant 18 ans environ, à la Bihar School of Yoga (Inde), ses recherches l’ont finalement conduit à des cycles d’enseignements atypiques, aussi éloignés des analyses psychologiques ou discursives que des contextes religieux dogmatiques : dans ce Yoga du Cashmir (ou « Yoga de la Non-Dualité ») qu’il transmet désormais, seule l’Ecoute de ses propres  émotions, qui vont  inéluctablement se fixer dans le corps physique, peut apporter le pressentiment d’un Silence intérieur duquel pourra naturellement et avantageusement émerger une disponibilité à soi-même… et aux autres…Un mieux être assuré.

ico-sideseat-pose

Pierre Henri Bernard yoga

De retour en septembre 2010 d’un long périple, en Inde, au Laos, au Cambodge, au Vietnam. Puis en Indonésie et en Australie et surtout en Thaïlande où je suis resté 15 mois. Chercheur de Traditions originelles, curieusement réactualisées et vivifiées par l’ « Homme blanc », (plus que par le terreau géographique d’où Elles sont issues!). J’ai eu l’occasion et la chance de rencontrer de nombreuses approches qui convergent unanimement, invariablement, vers le même propos : seul, le Silence intérieur peut apporter la Paix intérieure.

 

Le Silence, c’est quoi ? C’est la cessation de l’activité mentale (qui est d’ailleurs souvent la définition classique du Yoga). Ainsi, à chaque fois que je pense, réfléchis, calcule, je m’absente à moi-même. Ce point est fondamental, et reste l’axe de mon approche pédagogique.

 

Par-delà mes « j’aime », « je n’aime pas », « je préférerais », « ça serait mieux si… », par-delà donc mon imaginaire, mes ratiocinations, mes discours intérieurs, mes foisonnements d’idées, mes fantaisies, mes préjugés et toutes les formes de jugements que je peux porter sur la vie, les gens, la politique, l’écologie, la santé, la violence, la paix…par-delà toutes ces propensions personnelles qui voudraient que les choses soient autrement que ce qu’elles sont, un Silence s’installe, peu à peu, au travers de la Pratique, et me libère d’appréciations mentales dualistes…et donc douloureuses.

 

Je comprends alors que tous mes jugements sur la vie, ma vie, la mémoire de mes souffrances, mes blessures, mes émotions…tout ceci ne dépend QUE de ma météo

ico-moonflower